LA HAUSSE DES PRIX DU VIN ITALIEN N’A PAS DURE LONGTEMPS

Publié le 20/01/2012 par Domenico CAVALLO, vu 1418 fois - Catégorie : Actualités vitivinicoles

L’année 2011 a été une année record pour les exportations de vin italien. Il suffit de regarder aux chiffres récemment diffusées par le Ministère italien de l’Economie et des Finances pour s’en apercevoir : juste pendant le premier semestre, plus de 11 millions d’hectolitres de vin ont été exportés dans le monde entier.

A ce propos, un taux de croissance significatif a été enregistré dans le marché russe et dans celui chinois, outre que dans les pays habitués à importer des grands quantitatifs de vin produit dans la péninsule italienne (on peut citer l’Allemagne, les Etats-Unis et le Royaume-Uni).

Or, la baisse significative des quantités de raisin récolté lors des vendanges 2011 (seul 42 millions d’hectolitres) a certainement mis en alerte les producteurs italiens. Conséquemment cela a stimulé une hausse des prix du raisin et du vin.

Néanmoins ce « trend » positif et prévisible a subi un premier ralentissement lors de la deuxième moitié du 2011 (et surtout pendant le dernier trimestre), avec un fléchissement qui est annoncé pour l’année 2012 et qui pourra atteindre 1 %.

.

.

.

SOURCES BIBLIOGRAPHIQUES

Lucia Lorenzoni, MPS Wine Index, http://www.mps.it/NR/rdonlyres/8592FCB0-C026-4275-8915-5FF9E5696F4C/0/MPS_wine_index.pdf (analyse présentée le 25 novembre 2011 dans le cadre du programme de recherche « Tendenze e prospettive della filiera vitivinicola », parrainée par le Monte dei Paschi di Siena et en collaboration avec Ismea).

A ce propos, un taux de croissance significatif a été enregistré dans le marché russe et dans celui chinois, outre que dans les pays habitués à importer des grands quantitatifs de vin produit dans la péninsule italienne (on peut citer l’Allemagne, les Etats-Unis et le Royaume-Uni).

Or, la baisse significative des quantités de raisin récolté lors des vendanges 2011 (seul 42 millions d’hectolitres) a certainement mis en alerte les producteurs italiens. Conséquemment cela a stimulé une hausse des prix du raisin et du vin.

Néanmoins ce « trend » positif et prévisible a subi un premier ralentissement lors de la deuxième moitié du 2011 (et surtout pendant le dernier trimestre), avec un fléchissement qui est annoncé pour l’année 2012 et qui pourra atteindre 1 %.

SOURCES BIBLIOGRAPHIQUES

Lucia Lorenzoni, MPS Wine Index, http://www.mps.it/NR/rdonlyres/8592FCB0-C026-4275-8915-5FF9E5696F4C/0/MPS_wine_index.pdf (analyse présentée le 25 novembre 2011 dans le cadre du programme de recherche « Tendenze e prospettive della filiera vitivinicola », parrainée par le Monte dei Paschi di Siena et en collaboration avec Ismea).